Le microbiote intestinal,
un ami qui nous veut du bien

Nos amies les bactéries

Le microbiote intestinal est le nouveau nom de la flore intestinale.

Rien de nouveau à ce niveau vous direz-vous ?

Détrompez-vous !
Nous vivons en réalité en symbiose avec une population de plusieurs milliers de milliards de microorganismes vivants (bactéries, virus, champignons) nichés tout le long de notre tube digestif et particulièrement dans notre colon1.

En quelques chiffres, histoire de planter une bonne graine dans votre mémoire, le microbiote humain c’est :

  • En moyenne 1,5 à 2 Kg de bactéries chez un adulte sain
  • 40.000 milliards d’éléments vivants
  • Soit 10 fois plus que le nombre de cellules corporelles
  • Soit 100 fois plus de gènes que le Génome Humain
  • 1000 espèces différentes
microbiote intestinal tractus

Densité de micro-organsimes (UFC/ml)
le long  du tractus intestinal

Un patrimoine commun à tous

Dès l’origine, l’humanité est apparue au sein d’un écosystème microbiotique.

Les éléments qui le constituent sont pour la plupart présents sur Terre depuis le début de la vie.
Il est important dès lors de considérer la nature comme un vaste espace de jeu microbiotique.

Parlez de l’existence d’un microbiote de la Terre, de l’air ou de l’eau n’est en rien farfelu bien au contraire.

Respecter notre Terre et son environnement c’est respecter le microbiote de tous.

Un microbiote unique à chacun

Pour chacun d’entre nous, bien que la vie commence dans un milieu doux et quasi-stérile, l’utérus de notre mère3, la colonisation de notre organisme commence dès l’accouchement par l’alimentation, la respiration et les premiers contacts tactiles4.

Le microbiote se stabilisera au bout de quelques semaines sous l’influence de plusieurs facteurs liés à chacun de nous ou à l’environnement5.

Les facteurs environnementaux incluent :

  • le mode d’accouchement,
  • la nature du microbiote maternel,
  • le type de nutrition infantile,
  • les habitudes alimentaires,
  • le stress
  • la prise de certains médicaments, surtout les antibiotiques.
chacun son microbiote

La colonisation du tube digestif dès la naissance prend 2 ans environ.

La nature et la répartition des espèces constituent alors notre véritable empreinte microbiotique personnelle qui restera stable dans le temps.

Quel rôle joue le microbiote ?

Il est désormais reconnu mondialement que le microbiote intestinal joue un rôle essentiel dans notre santé :

  • Il maintient la fonction de la barrière naturelle que sont nos muqueuses
  • Il agit contre la colonisation du tube digestif par des germes pathogènes
  • Il permet la maturation du système immunitaire6,7
microbiote immunité

Quelle est sa place dans la maladie ?

Comme tout écosystème vivant, le microbiote est sensible à certaines variations de son environnement qui entraînent soit la disparition de certaines espèces microbiotiques essentielles soit la prolifération ou l’implantation de souches pathogènes.

Une dysbiose est le nom donné en microbiologie et aussi en médecine à la rupture de l’équilibre d’un microbiote.

Les facteurs de déséquilibre du microbiote sont nombreux :

  • alimentation déséquilibrée,
  • prise de certains médicaments,
  • alcool et tabagisme,
  • stress physique ou psychique,
  • températures extrêmes,
  • irradiations.
facteurs dysbiose

La dysbiose intestinale8 s’exprime de manière très concrète par les humeurs singulières de notre ventre :

  • la diarrhée
  • la constipation
  • l’inconfort intestinal
  • le ballonnement

Notes bibliographiques

1Human Microbiome Project Consortium. Structure, function and diversity of the healthy human microbiome. Nature. 2012; 486: 207-214.

2 Bull MJ, Plummer NT. Part 1: The Human Gut Microbiome in Health and Disease. Integr Med (Encinitas). 2014; 13: 17-22.

3 Jiménez E, Marín ML, Martín R, Odriozola JM, Olivares M, Xaus J, Fernández L, Rodríguez JM. Is meconium from healthy newborns actually sterile? Res Microbiol. 2008; 159: 187-193.

4 Collado MC, Cernada M, Baüerl C, Vento M, Pérez-Martínez G. Microbial ecology and host-microbiota interactions during early life stages. Gut Microbes. 2012; 3: 352-365.

5 Mackie RI, Sghir A, Gaskins HR. Developmental microbial ecology of the neonatal gastrointestinal tract. Am J Clin Nutr. 1999; 69: 1035S-1045S.

6 Landman C, Quévrain E. [Gut microbiota: Description, role and pathophysiologic implications]. Rev Med Interne. 2016; 37: 418-423.

7 Sekirov I, Russell SL, Antunes LC, Finlay BB. Gut microbiota in health and disease. Physiol Rev. 2010; 90: 859-904.

8 Les dysbioses du microbiote